LES HOMMES ET LES FEMMES DE QUALITÉ
FONT LES ENTREPRISES PERFORMANTES

4 moyens de faire de ses collaborateurs des ambassadeurs

Publié le 21/05/2019

Faire des collaborateurs de l’entreprise des ambassadeurs, ce que l’on appelle l’employee advocacy, permet à celle-ci d’améliorer sa réputation, d’attirer de nouveaux talents prometteurs et potentiellement d’attirer de nouveaux clients. Mettre en place une telle stratégie d’employee advocacy ne s’improvise pas. Voici 4 moyens pour y arriver.

1. Laisser aux salariés le choix de devenir ambassadeurs

Imposer aux salariés d’une entreprise de partager sur les réseaux sociaux l’intégralité du contenu produit par l’entreprise est contre-productif. Pour que le partage de contenu soit pertinent, les salariés doivent avoir le choix de partager tout ou partie du contenu proposé par l’entreprise.

Le volontariat sera d’autant plus efficace que les collaborateurs se sentiront libres de partager les informations qui leur semblent pertinentes au regard de leur réseau professionnel et personnel. Ce sont eux qui sont les plus à même de savoir ce qui intéressera leurs différents interlocuteurs.

L’engagement des collaborateurs vis-à-vis de leurs réseaux les rends dignes de confiance. Leur rôle d’ambassadeur en sera d’autant plus facile.

2. Parier sur l’engagement des collaborateurs

Quand les salariés choisissent de communiquer auprès de leur réseau, en ligne et hors ligne, ils se sentent pleinement engagés dans la communication de leur entreprise. Un tel engagement montre leur motivation à faire passer un message montrant les côtés positifs de l’entreprise.

Ces salariés offrent un bon relais de la communication officielle de l’entreprise. La parole des salariés est bien souvent plus crédible que la communication « corporate » des entreprises. La communication est incarnée par des personnes engagées ayant un discours positif sur leur entreprise.

3. Donner les moyens aux salariés de bien communiquer

Trouver des salariés volontaires pour devenir ambassadeurs de leur entreprise et leur faire confiance dans leur communication n’est pas suffisant pour qu’une stratégie d’employee advocacy soit efficace.

Il est nécessaire que ces salariés ambassadeurs aient les moyens pour communiquer efficacement sur leur entreprise. Bien communiquer ne s’improvise pas même quand on est motivé pour le faire. Il faut donc offrir aux salariés des formations pour utiliser à bon escient les réseaux sociaux, à y publier du contenu, à y interagir avec leurs interlocuteurs connus ou inconnus. En effet, répondre aux éventuelles objections d’inconnus ne s’improvise pas. Une formation permet en outre de fournir des outils à ces salariés. Le réseau social d’entreprise peut servir de support centralisant le contenu à partager. Par ailleurs, offrir à ces ambassadeurs un soutien peut rassurer les plus timides d’entre eux. Savoir qu’ils peuvent s’appuyer sur leurs collègues plus expérimentés favorise cet engagement.

Savoir communiquer n’est pas suffisant : il faut du contenu à partager.

4. Offrir aux salariés du contenu à partager

Il s’agit du dernier élément à prendre en compte. Il faut en effet faciliter la tâche des salariés qui sont volontaires pour partager du contenu pertinent à propos de l’entreprise. Varier le type de contenu est important. Ne communiquer que sur les produits et services proposés par l’entreprise risque de lasser l’audience des ambassadeurs et ainsi, à terme nuire à la crédibilité des collaborateurs. Il faut donc intégrer d’autres contenus à la communication. Parler de la vie de l’entreprise est un second sujet sur lequel les ambassadeurs pourront facilement communiquer. Il peut s’agir des nominations, de nouveaux clients importants mais aussi d’initiatives initiées par les salariés, notamment caritatives. Évoquer l’actualité de leur secteur d’activité ou sur leur métier complétera avantageusement la communication des salariés ambassadeurs.

Au delà des types de contenus, les supports de contenus doivent aussi être variés. En effet, en fonction du réseau sur lequel sera partagé le contenu, son format doit varier. On ne parle pas de la même chose sous la même forme sur les différents réseaux sociaux et lors de rencontres en ligne. Ainsi des contenus vidéos ou des images seront plus facilement partagés sur Instagram ou Twitter. Des contenus plus professionnels auront davantage leur place sur LinkedIn.

Pour maximiser l’impact de l’employee advocacy il faut donc offrir une variété de formes de contenus que pourront partager les collaborateurs. Ces derniers ne sont en effet pas forcément à l’aise sur tous les réseaux sociaux. Il faut donc leur laisser la liberté de choisir leur support et leurs sujets de communication sur lesquels ils se sentent plus à l’aise.

Cette communication peut être mise au service des ressources humaines pour attirer les meilleurs talents.

Source : https://revolution-rh.com/4-moyens-de-faire-de-ses-collaborateurs-des-ambassadeurs/